Vivre avec des acouphènes

il existe des aides auditives efficaces contre les acouphènes

publié le jeudi 5 novembre 2015 par AuditionContact   
Vivre avec des acouphènes

Des sifflements dans l’oreille, des bourdonnements ou des grésillements que vous êtes seul à entendre : non, vous n’avez pas d’hallucination auditive, il s’agit d’acouphènes, des bruits parasites provoqués par un dysfonctionnement du système auditif.

Si vous êtes dans ce cas, sachez que vous faites partie des 30 % d’adultes français qui en souffrent. Et le mot n’est pas trop fort.

En effet, si la majorité des personnes atteintes s’en accommodent tant bien que mal, les acouphènes peuvent sérieusement altérer la vie des personnes les plus sensibles, perturbant leur travail, leur repos et leur sommeil.

 

Un signal fantôme

Il existe deux types d’acouphènes, temporaires ou chroniques. Les premiers qui apparaissent, par exemple si vous êtes resté collé à la sono toute une soirée en boîte, disparaissent naturellement. Les acouphènes chroniques, eux, sont plus gênants.

Selon les spécialistes de l’audition, ils seraient dus à un « signal fantôme » généré par les cellules ciliées abimées qui transmettraient des informations erronées au cerveau. Dans un quart des cas, le vieillissement normal de l’oreille est en la cause.

 

Les aides auditives à la rescousse

Si vous en êtes affecté, vous pouvez consulter un ORL qui pratiquera un audiogramme pour vérifier si vos acouphènes sont associés à une perte d’audition. Mais sauf cas particulier, il n’existe pas de traitement médical efficace.

Heureusement, il existe depuis peu des aides auditives efficaces contre les acouphènes. Elles diffusent un "bruit blanc", c’est-à-dire un son de faible intensité qui habituera le cerveau à un fond sonore permanent, tout en vous aidant à mieux entendre. Parlez-en à votre audioprothésiste, il a l’habitude de traiter ce type de problèmes.


 

Nos conseils 

Les acouphènes ne sont pas dangereux. Dans la majorité des cas, nous apprenons à vivre avec, en éduquant notre cerveau à intégrer ce bruit. C’est ce que l’on appelle l’habituation.

Voici quelques conseils pour vous aider dans votre vie quotidienne :

- Fuyez le silence, il ne vous aidera pas. Bien au contraire, dans une ambiance silencieuse, les acouphènes prendront encore plus de relief.

- Ecoutez plutôt de la musique classique, du Bach, par exemple, mais à faible volume.

- Attention à l’alcool. En dilatant les vaisseaux sanguins de l’oreille interne, il peut amplifier les acouphènes. Diminuez également votre consommation de thé et de café.

- Exercez-vous à la méditation ou à la relaxation pour apprendre à vous déstresser et à ne plus vous focaliser sur les acouphènes.

 

Plus d’informations sur : http://www.france-acouphenes.org/