Quand le bruit tue en silence

L’exposition continuelle au bruit use votre système auditif

publié le samedi 13 février 2016 par AuditionContact   
Quand le bruit tue en silence

 

Vous connaissez le scénario : c’est l’été, la nuit, il fait chaud, des gens font du bruit. Exaspéré, un voisin prend son fusil et tire. Chaque année, ce type de faits divers fait la une des journaux. Mais le bruit lui-même est beaucoup plus meurtrier, tuant des milliers de personnes par an, en silence.
C’est cette situation que dénoncent les responsables de la Journée Nationale de l’Audition (JNA)*.

 

La mauvaise santé auditive des Français

« Aujourd’hui, s’inquiète la JNA, par son omniprésence et son intensité, le bruit fragilise l’équilibre général de santé des Français ». Il est devenu une des nuisances majeures des Français dans leur vie quotidienne. 
L’explication est simple : depuis votre arrière-arrière-arrière-arrière-arrière grand père, disons depuis trente mille ans, vous avez gardé le même système auditif. Malheureusement, entretemps, nous avons inventé les avions, les camions, les voitures, la musique électro, le marteau piqueur, les motos, les klaxons, les ponceuses, le mobile, le casque audio, etc. Nos oreilles d’Homo sapiens ne sont pas faites pour résister à tant d’agressions sonores.

Un français sur deux

L’exposition continuelle au bruit use votre système auditif, mais il affecte également  votre  état de santé général. Perte de concentration, de vigilance, irritabilité, agressivité, troubles du sommeil, risques cardio-vasculaires. 
Voilà pourquoi, selon l'Agence européenne de l'environnement, le bruit en Europe provoque plus de 10 000 morts prématurées par an. Sur ce nombre, 6 700 victimes succomberaient à des crises cardiaques et 3 300 à des accidents vasculaires cérébraux (AVC). 89 % de ces décès sont imputables au bruit généré par le trafic routier. En France, 1 Français sur 2 est gêné par le bruit en journée et 1 personne sur 5 pendant la nuit. (Enquête JNA – IPSOS – Nuisances sonores – 2011).

Bien entendre pour bien vieillir

«  Il est urgent d’agir collectivement et individuellement », alerte la JNA. Comment ? En utilisant des protections auditives adaptées pour se protéger du bruit. Demandez conseil à votre audioprothésiste. 
Si votre ouïe est déjà diminuée ou si vous souffrez d’acouphènes, consultez un ORL et équipez-vous d’appareils auditifs. L’audition est un facteur clef du bien vieillir. Mal entendre accélère les effets du vieillissement et participe du déclin physique et cognitif. Aussi,  pour profiter mieux et plus longtemps de la vie, préservons notre santé auditive.

*Créée il y a 19 ans, l’association JNA  regroupe médecins, scientifiques, professionnels de l’audition et  associations de malentendants pour faire avancer la cause de la santé auditive en France. La prochaine Journée Nationale de l’Audition aura lieu  le jeudi 10 mars 2016.