Comment choisir son aide auditive

Un vaste choix d'appareils adaptés à chaqu'un.

publié le mercredi 9 décembre 2015 par AuditionContact   
Comment choisir son aide auditive

Vous vous êtes enfin décidé à faire quelque chose pour votre audition. Bravo ! J’ai dit : BRAVO ! Vous avez pris rendez-vous avec un ORL et vous avez trouvé un audioprothésiste compétent qui vous assure d’un bon suivi. Reste maintenant à choisir votre aide auditive.

Une nouvelle génération d’appareils

Première chose à savoir, les appareils d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec l’image que vous pouvez en avoir. Véritables concentrés de technologie, numériques, miniaturisés et ultra perfectionnés, ils constituent vraiment une nouvelle génération. Le principe de base est simple : des micros enregistrent les vibrations sonores qu’un amplificateur retransmet à l’oreille à l’aide d’un haut-parleur. Comme si vous aviez une chaîne hifi dans l’oreille ! Mais les nouvelles générations d’appareils vont beaucoup plus loin : elles restituent le son de manière intelligente, éliminant les bruits parasites. Certains appareils offrent ainsi de nombreux canaux permettant les réglages les plus fins dans toutes les fréquences de sons.

Trois grands types d’appareils 

- Les contours d’oreille. Toute l’électronique est placée derrière l’oreille et le son est transmis par un embout qui se loge dans le conduit auditif et le bouche. Ces appareils sont bien adaptés pour corriger les pertes auditives moyennes à profondes.
Leurs avantages : puissance, manipulation et entretien faciles, durée de vie des piles, connectivité bluetooth avec télévision et téléphone, rechargeables.
- Les minicontours d’oreille. Beaucoup plus petit, le contour est relié à un embout ouvert qui ne bouche pas le conduit auditif. Très discrets, ils sont bien supportés. Ils sont destinés aux pertes auditives légères à moyennes.
Leurs avantages : confort, discrétion, son naturel, connectivité bluetooth avec télévision et téléphone, rechargeables.
- Les intra-auriculaires. Conçus sur mesure, ils se placent entièrement dans le conduit auditif et sont donc quasi invisibles. Ils nécessitent un temps d‘adaptation un peu plus long car ils peuvent donner l’impression d’avoir l’oreille bouchée. Ils sont utilisés pour des pertes auditives légères à moyennes.
Leurs avantages : discrétion, directivité naturelle du pavillon de l'oreille. Ils ne sont pas rechargeables.

Micro directionnel ou omni-directionnel

Aujourd’hui, la plupart des aides auditives proposent des micros directionnels qui font la différence entre les bruits d’ambiance et ceux dirigés vers la personne appareillée. Ils vous permettront de suivre une conversation malgré le brouhaha environnant.

Quant aux micros omni-directionnels, ils peuvent être suffisants pour une personne vivant dans un environnement peu bruyant. Une personne seule, par exemple.

Le médical, premier critère de choix

Votre premier critère de choix doit être médical : votre aide auditive doit amplifier les fréquences que vous entendez le moins, sans perturber celles que vous entendez mieux. A chaque situation, correspond donc un modèle bien adapté que votre audioprothésiste vous aidera à choisir. Et ce n’est pas seulement une question de prix : certaines personnes n’utilisent pas leur appareil parce qu’il est mal adapté à leur situation. D’où l’importance du rôle de votre audioprothésiste.

Une fois équipé, il vous faudra quelques semaines pour vous habituer à votre nouvel appareil. Portez-le toute la journée dans différentes situations. Durant la période de prêt, n’hésitez à retourner chez votre audioprothésiste pour affiner les réglages.